Langage sécuritaire en matière de suicide

Lorsque vous parlez du suicide ou que vous écrivez à ce sujet, faites-le de manière claire, factuelle et neutre. Consultez le guide ci‑dessous pour savoir ce qu’il ne faut pas dire au sujet du suicide et ce qu’il faut dire la place.

Ne dites pas

Pourquoi pas?

Dites plutôt

Commettre un suicide
A commis un suicide

Cette expression remonte à une époque où le suicide était considéré comme un crime.

Elle véhicule l’idée selon laquelle les personnes qui ont tenté de se suicider ou qui sont décédées par suicide ont commis un acte répréhensible.

Est décédé.e par suicide
S’est enlevé la vie
S’est donné la mort

Ne dites pas

Pourquoi pas?

Dites plutôt

Tentative échouée
Suicide raté
Tentative infructueuse
Suicide infructueux
Suicide inachevé

Ces expressions laissent entendre que mourir par suicide est une réalisation alors qu’en réalité, chaque décès par suicide est une tragédie.

A tenté de se suicider
A survécu à une tentative de suicide

Ne dites pas

Pourquoi pas?

Dites plutôt

Tentative réussie
Suicide réussi

Comme il est mentionné ci-dessus, évitez d’employer un langage qui laisse entendre que mourir par suicide est une réussite.

Décédé par suicide
Décès par suicide

Ne dites pas

Pourquoi pas?

Dites plutôt

Personnes/populations à risque
Personnes/populations à haut risque

Ces expressions laissent supposer que certains groupes ont inévitablement des tendances suicidaires.

L’identité ou les antécédents d’une personne ne constituent pas un risque de suicide pour elle, mais la façon dont elle est traitée par les autres peut constituer un facteur contributif.

Populations qui pourraient avoir un risque plus élevé de suicide
Populations dont le taux de suicide est plus élevé
Facteurs qui pourraient accroître le risque de suicide d’une personne

Item 1 of 12

Langage qui place la personne au premier plan

L’emploi d’un langage qui place la personne au premier plan constitue une autre façon d’éviter de renforcer la stigmatisation qui entoure le suicide. Vous respectez ainsi l’identité et les expériences des gens sans les étiqueter ni les catégoriser.

Ne dites pas

Dites plutôt

Victime d’un suicide

Il/elle est décédé.e par suicide

Ne dites pas

Dites plutôt

Personne suicidaire

Personne qui a des idées suicidaires
Personne qui a des pensées suicidaires/qui éprouve des sentiments suicidaires
Personne qui pense au suicide

Item 1 of 4

Communication sécuritaire
pour la prévention du suicide

Découvrez d’autres façons de communiquer de façon sécuritaire et responsable à propos du suicide en consultant ce livret publié par le gouvernement du Canada.

N’oubliez pas qu’il est acceptable
de parler du suicide.

En fait, c’est important. Aborder le sujet peut être effrayant, mais cela peut contribuer à sauver des vies. Découvrez comment vous adresser à quelqu’un pour qui vous vous inquiétez.

Parler du suicide

De l'aide quand vous en avez besoin

Il est important de parler du suicide. Communiquez avec nous en tout temps :

Soutenez Parlons suicide Canada

Aidez-nous à répondre à davantage de personnes dans le besoin et à sauver davantage de vies au Canada.