« C’est un travail difficile, mais aussi gratifiant et noble. Vous êtes là pour une personne dans ses moments les plus sombres; vous avez le privilège de découvrir son expérience et d’entendre ce qu’elle n’a peut-être jamais osé dire à autrui. C’est un véritable honneur d’être témoin de moments aussi intime s de l’expérience humaine et d’avoir l’occasion d’aider une personne à se sentir moins seule. »

– Personne intervenante de Parlons suicide

Posez votre candidature dès maintenant 

Qui êtes-vous?

  • Âgé.e de 18 ans ou plus
  • Possède d’excellentes habiletés en communication et en relations interpersonnelles
  • Peux offrir une écoute active et faire preuve d’empathie et de patience
  • Garde mon sang-froid en période de crise
  • Peux travailler de façon autonome ou en équipe
  • Gère mes propres émotions et mon niveau de stress avec assurance
  • Ne vois aucun inconvénient à recevoir des commentaires
  • Ne juge pas, ai l’esprit ouvert et accepte diverses valeurs et croyances
  • Me sens à l’aise d’utiliser un ordinateur
  • Peux respecter les politiques et procédures établies.

Ce que vous retirerez de cette expérience

  • Formation et soutien pour l’évaluation et le désamorçage de crises et de situations très stressantes
  • Amélioration de vos habiletés en communication et en relations interpersonnelles
  • Expérience relative au soutien de personnes éprouvant diverses difficultés
  • Amélioration de la prise de conscience de soi et de la capacité de réfléchir et de prendre soin de soi
  • Expérience pouvant mener à une future carrière en santé mentale, en counseling, en services d’urgence et dans d’autres domaines
  • Satisfaction de savoir que vous avez amélioré concrètement la vie d’autres personnes
  • Soutien d’autres membres de l’équipe.

Responsabilités des intervenants bénévoles

  • Prendre les appels et les textos de personnes qui font face au suicide et de personnes qui s’inquiètent pour quelqu’un d’autre à cet égard
  • Offrir du soutien émotionnel et des ressources, sans porter de jugement
  • Évaluer le risque de suicide tout en aidant la personne à s’ouvrir
  • Élaborer un plan de sécurité en collaboration avec la personne qui demande de l’aide
  • Appeler les services d’urgence (dans de rares cas)
  • Travailler depuis un endroit privé et sécuritaire de leur domicile
  • Se conformer aux normes de pratique de Parlons suicide
  • Respecter la vie privée des appelants et adhérer aux normes éthiques et juridiques les plus strictes.

Comment dois-je procéder pour poser ma candidature?

  • Faites une demande en ligne en remplissant le formulaire ci-dessous. Sélectionnez « J’aimerais devenir intervenant.e » sous « objet ».
  • Vous aurez alors l’occasion de participer à une séance d’information pour en savoir plus sur les responsabilités des intervenants et pour nous parler un peu de vous.
  • Si nous estimons que vous êtes un.e bon.ne candidat.e, nous communiquerons avec vous pour vous inviter à passer une entrevue. Avant l’entrevue, vous devrez participer à une séance d’information obligatoire.
  • La prochaine étape consiste à vous présenter à l’entrevue. Dans le cadre de cette entrevue, nous vous demanderons peut-être de participer à un jeu de rôle.
  • Si vous réussissez l’entrevue, nous vous inviterons à participer à un programme de formation qui aura lieu prochainement.
  • Vous devrez ensuite faire l’objet d’une vérification du casier judiciaire et à une vérification de l’habilitation à travailler auprès de personnes vulnérables.

Joignez-vous à notre équipe de bénévoles extraordinaires.

Parlons suicide a sauvé la vie de plus de 88 000 personnes l’année dernière.

FAQ à l’intention des intervenants bénévoles

Vous souhaitez devenir bénévole et vous avez des questions? Parcourez les sujets ci-dessous; si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, vous pouvez communiquer avec nous.

À quels types d’appels et de textos devrai-je répondre?

Les services de Parlons suicide sont offerts en tout temps. Nous aidons des personnes peu importe leur âge, leur race, leur identité de genre, leur orientation sexuelle, leur culture et leur religion. Parlons suicide est une ligne d’assistance visant la prévention du suicide, ce qui signifie que vous vous adresserez à des personnes qui songent à s’enlever la vie ou à des personnes qui s’inquiètent à cet égard pour l’une de leurs connaissances.

De graves sujets sont souvent abordés, comme le suicide, l’automutilation non suicidaire, les troubles de l’alimentation, les dépendances, la violence, notamment la violence sexuelle, l’intimidation, la dépression et d’autres problèmes de santé mentale. La majorité des bénévoles nous disent que leur expérience est incroyablement gratifiante, mais qu’il est important de se préparer à faire face aux divers sujets susceptibles d’être abordés. La formation offerte par Parlons suicide vous aidera à apprendre comment réagir face à une personne vivant diverses situations, y compris celles qui sont décrites ci‑dessus.

Où vais-je travailler?

Nos intervenants travaillent tous à distance, pour la plupart depuis leur domicile. Dans le cadre du processus d’offre de services, nous vous demanderons de confirmer que vous disposez d’un lieu privé et sécuritaire pour travailler.

Pour qui vais-je travailler?

Si vous vous inscrivez en tant qu’intervenant.e bénévole pour Parlons suicide, vous vous joindrez à notre carrefour. Les appels et les textos adressés à Parlons suicide sont acheminés au réseau de centres de détresse un peu partout au Canada, et le carrefour offre une capacité et un soutien supplémentaires à notre service.

Travaillerai-je de façon autonome?

Même si vous travaillerez depuis votre domicile, des superviseurs seront à votre disposition pour vous fournir des conseils, du soutien, un bilan et des commentaires, au besoin.

Dois-je posséder de l’expérience pour pouvoir offrir mes services en tant qu’intervenant.e?

Pour devenir un.e intervenant.e, il n’est pas nécessaire que vous possédiez de l’expérience en matière de soutien en période de crise. Nous sommes toujours heureux de recevoir des demandes de personnes bienveillantes et engagées qui souhaitent offrir des services bénévoles à notre ligne d’assistance.

Quelle est la prochaine étape après la formation?

Une fois que nous aurons déterminé que vous répondez aux exigences et que vous pouvez démontrer que vous avez acquis les aptitudes nécessaires pendant la formation, nous commencerons à planifier vos quarts de travail.

Y a-t-il des frais à payer pour devenir un.e intervenant.e?

La formation des intervenants de Parlons suicide coûte 100 $. Cependant, nous offrons une échelle mobile à ceux qui en ont besoin, alors n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions à ce sujet. Veuillez noter qu’en raison du nombre élevé de demandes, ces frais ne sont pas remboursables.

Vous devrez également avoir accès à un ordinateur de bureau ou à un portable qui utilise le système d’exploitation Windows 10/macOS 10.15, ou une version plus récente, et à une connexion Internet sécurisée, protégée par un mot de passe, ayant des vitesses de téléchargement et de téléversement de 50 à 100 Mb/s.

Est-il possible d’obtenir une formation supplémentaire?

Nous encourageons tous nos intervenants à continuer de parfaire leurs connaissances et leurs compétences. Nous vous offrirons des cours avancés sur des sujets comme l’intervention en période de crise, la santé mentale et le soutien communautaire, à mesure que vos compétences s’amélioreront.

Les bénévoles doivent-ils s’engager à travailler pendant une période minimale?

Nous vous demanderons de travailler pendant 50 quarts ou 200 heures par an, ce qui représente environ un quart de quatre heures par semaine. Vous pouvez travailler pendant plus d’un quart si vous le désirez! En tant que nouvelle ou nouveau bénévole, vous devrez également travailler un quart nocturne de quatre heures par mois. Cela nous permet de disposer des capacités nécessaires pour répondre à tous les appels et textos que nous recevons pendant la nuit. Cela nous aide également à nous assurer que vous gagnerez suffisamment d’expérience pour pouvoir mettre vos compétences en pratique et vous épanouir en tant qu’intervenant.e en période de crise.

Qu’arrive-t-il si je ne peux respecter mon engagement minimal?

Nous comprenons qu’il arrive des imprévus dans la vie, et nous vous encourageons à poser votre candidature durant une période de votre vie où vous vous sentez capable de respecter votre engagement. Cependant, nous sommes conscients du fait qu’il survient des imprévus de temps à autre. Le plus important, en pareil cas, c’est que vous demeuriez en contact avec nous pour nous tenir au courant.

Quelle est la durée de chaque quart de travail?

Chaque quart de travail dure quatre heures.

Devrai-je appeler le 911?

La plupart des personnes qui font appel à nos services ont des préoccupations concernant leur propre suicide ou celui de quelqu’un d’autre. Dans la plupart des cas, ces personnes désirent obtenir du soutien relativement aux problèmes auxquels elles se butent. Dans un petit nombre de cas (environ 3 % des interactions), l’intervenant.e constate que son interlocuteur.trice est en danger imminent. Elle ou il doit alors travailler avec la personne pour l’aider à demeurer en sécurité à ce moment-là. Il se peut qu’en pareil cas, l’intervenant.e doive communiquer avec les services d’urgence et/ou avec d’autres autorités. Les intervenants ont le devoir d’agir lorsque la santé ou la sécurité d’un.e usager.ère est à risque dans l’immédiat, ou lorsqu’un.e enfant est en danger. Nous vous offrirons toute l’information nécessaire pour savoir quand appeler les services d’urgence et quoi dire.

Pendant combien de temps dois-je faire du bénévolat afin de pouvoir obtenir une lettre de recommandation?

Vous devrez respecter votre engagement minimal de 50 quarts/200 heures avant de pouvoir recevoir une lettre de recommandation pour une demande d’emploi ou pour un programme d’études supérieures.

Vous n’avez pas obtenu la réponse à votre question? Communiquez avec nous  pour en savoir plus sur la façon de devenir bénévole.

Posez votre candidature dès maintenant

Merci d’envisager de faire du bénévolat auprès de Parlons suicide Canada. Avant de remplir le présent formulaire, veuillez prendre quelques instants pour lire notre page intitulée Bénévolat pour en savoir davantage sur les responsabilités d’un.e intervenant.e de Parlons suicide.

Bénévolat

Section 1. Renseignements personnels

Pronoms (veuillez cocher toutes les réponses pertinentes) :

Section 2. Détails pratiques

Je peux m’engager à suivre la formation de Parlons suicide (60 heures pendant 11 .semaines).
Veuillez confirmer certains des renseignements supplémentaires suivants :
Pour pouvoir faire du bénévolat, vous devez être en mesure de parler, de lire et d’écrire en anglais, ou en anglais et en français. Veuillez sélectionner toutes les réponses pertinentes :
• Les intervenants bénévoles travaillent à distance à partir de leur ordinateur personnel. Veuillez confirmer ce qui suit :

Pour vérifier la vitesse de votre connexion Internet :

  1. Cliquez sur ce lien :  https://www.speedtest.net/
  2. Cliquez sur « go » et attendez quelques secondes – une ligne bleue, puis une ligne violette apparaîtront sur la page.
  3. Lorsque les deux lignes seront apparues, regardez les nombres sous les mots « download » et « upload ».
  4. Si ces deux nombres se situent entre 50 et 100 Mb/s ou plus, votre connexion Internet est suffisamment rapide pour que vous puissiez utiliser nos outils en ligne.
Vous devez habiter au Canada pour faire du bénévolat pour Parlons suicide. Au cours des 12 prochains mois, prévoyez-vous devoir quitter le pays pendant plus d’un mois (en raison d’un déménagement, pour étudier à l’étranger, etc.)?

Section 3. Parlez-nous un peu de vous.

Veuillez répondre aux questions suivantes :

Possédez-vous de l’expérience en tant qu’intervenant.e ou bénévole pour une ligne d’assistance?

Section 4. Personne à contacter en cas d’urgence et références

Veuillez indiquer le nom d’une personne que nous pourrions contacter en cas d’urgence.

Veuillez nous fournir les coordonnées de deux personnes qui peuvent nous fournir des références à votre sujet (dans un cas, sur un plan personnel et dans l’autre, sur un plan professionnel). 

1 - Références personnelles

2 - Références professionnelles

Section 5. Revue et soumission de la demande

Enfin, veuillez cocher les cases ci-dessous.

De l'aide quand vous en avez besoin

Il est important de parler du suicide. Communiquez avec nous en tout temps :

Soutenez Parlons suicide Canada

Aidez-nous à répondre à davantage de personnes dans le besoin et à sauver davantage de vies au Canada.